Se lancer dans un projet d’écriture

tumblr_o4tebcZYJW1tegtnto1_500

Howdy Howdy ! Bien le bonjour mes jeunes bourgeons de lys étoilé ! Oui oui, je sais, ça fait deux fois que je commence un article avec un gif de cette chère Twilight. Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude. Mais elle est la parfaite représentation de mon excitation actuelle à vous présenter cette catégorie : Comment et pourquoi écrire ? Ici, nous allons sonder ensemble les profondeurs des techniques que nous connaissons pour l’écriture, chercher nos propres raisons de se jeter dans l’abîme, faire le point sur nos émotions en parcourant les lignes et aborder toutes les méthodes, les astuces, les habitudes, les réflexes concernant ce travail, qu’il soit romanesque ou non. Quoi de mieux pour commencer donc qu’un premier débat sur les manières de se lancer dans un tel projet, en sachant qu’il existe autant de chemins pour débuter que de diverses personnalités d’auteurs.

Je vais partir ici de mes propres sentiments et il n’est rien d’universel dans les petites expériences que je vais vous offrir. J’aime penser qu’en premier lieu, l’important est de bouillir d’une envie positive, d’un élan créatif qui vous entraîne vers la page, dans un désir de poser sur le papier ce qui brûlait dans votre tête depuis un moment. Ce n’est pas tant se laisser envahir par l’inspiration – l’écriture est davantage un travail, vous avez dû lire cela quelque part déjà – que de céder à ce monstrueux appétit qui vous appelle vers les mots et l’imaginaire. Et comme il est satisfaisant de manger les lignes les unes après les autres, et d’y faire vivre vos personnages et vos succulentes créatures ! Aucun régime particulier du style, aucune gueule de bois post-session d’écriture ne saurait se comparer et se substituer à ce plaisir. Ne l’oubliez pas – car on perd facilement de vue cette simplicité lorsque qu’on commence à vouloir se faire lire et être lu, ce qui, disons-le, est NORMAL. Oui, mesdames et messieurs, vous avez le droit de rêver de partager avec une communauté votre enthousiasme débordant pour vos histoires, et oui, il est très facile d’être découragé quand les retours ne sont pas autant au rendez-vous que vous l’auriez voulu.

C’est pourquoi il faut beaucoup de détermination, de travail, de patience, de volonté, d’enthousiasme et d’envie pour continuer à écrire, et bravo à ceux qui n’abandonnent pas. Ecrire fait du mal. C’est long, contraignant, difficile, et un peu solitaire. Les moments de déprime sont nombreux. Le perfectionnisme est une sale bête, le découragement aussi, et l’auto-critique paralysante est souvent synonyme d’angoisse et de manque de confiance en soi.

tumblr_o2yubge4Dj1un61ebo1_500

Mais vous savez quoi ? CE N’EST PAS GRAVE ! Eh oui, comme le souligne bien notre cher ami Ron, ne soyez jamais autre chose que vous-mêmes, et sachez pourquoi et pour qui ou quoi vous vous battez. Donnez-vous un objectif et un horizon à atteindre, de préférence parmi ceux que vous pouvez concrétiser facilement, quitte à faire des paliers à franchir dans le désordre. Laissez votre anormalité s’exprimer, fichez-vous en d’être peu ou pas lu, et surtout essayez d’avoir un peu plus confiance en vous. Retrouvez l’écriture comme une démarche positive, comme la manifestation de cette faim dont nous parlions plus tôt, et ne regardez pas dans l’assiette des autres. C’est malpoli, déjà, et ensuite, vous verrez que vous apprécierez plus ce que vous mangez en prenant votre temps. Par contre, n’hésitez pas à aller demander des recettes de cuisine à votre voisin, et à discuter avec lui de la meilleure façon d’assaisonner vos plats. Chacun possède sa propre façon de faire et échanger avec les autres écrivains (ou même lire leurs livres) permet d’évoluer dans le bon sens, à condition de mettre de côté les émotions négatives, bien qu’humaines, telles que la jalousie et l’envie. Ne les laissez pas vous bloquer complètement, vous valez bien mieux que ça.

Comparez votre vous passé à votre vous présent, et regardez vos propres changements au cours du temps. Chassez la déprime à grands coups de balai, faites le ménage de printemps dans vos idées, et ouvrez les fenêtres du côté de votre cerveau (ça doit commencer à sentir le renfermé, là-dedans). Le plus beau moyen de se lancer – ou de se relancer – dans un projet d’écriture reste de (re)trouver une ouverture sur le monde, une certaine harmonie à exprimer, une voix / une voie qui nous est propre. Si écrire est votre chemin, alors marchez-y avec le plaisir du promeneur et ne laissez personne gâcher votre balade. Même si vous désireriez vraiment être accompagné, pour pouvoir discuter de ce coucher de soleil particulièrement saisissant ou de ce massif de fleurs à la forme un peu étrange, sachez aussi apprécier votre moment de solitude et de paix. Le moment viendra où vous pourrez raconter ces détails à quelqu’un. Mais il faudra d’abord les graver profondément en vous, en vivant l’instant présent.

tumblr_o4pme4EdGb1v4ldhqo1_500

Hum, hum ! Comme d’habitude, je me suis égarée, et mon article n’a pas vraiment la tête que je voulais lui donner au départ, haha ! Mais peu importe. Les moments de doute sont nombreux dans la vie d’un écrivain et je voulais offrir un peu de soulagement et peut-être, un peu d’empathie pour eux-mêmes à mes lecteurs. Vous êtes de merveilleuses licornes aux parfums d’herbes des prés et j’espère que vos projets iront aussi loin que vous les porterez. La communauté qui je le crois naîtra autour de G&R vous lance des bisous, et n’hésitez pas à venir nous parler lors de vos propres moments de blues, qu’on vous fasse parvenir immédiatement une pleine boîte de thés et de chocolats par retour de hibou.

A bientôt pour de nouveaux sujets de discussion,

Et au plaisir de vous lire,

Rose Pamiel.

Publicités

Envie d'en parler ? C'est par ici les enfants !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s